Homards

La nature nous offre une palette de saveurs raffinées sensationnelle. Le homard en est une preuve magnifique. Ce cadeau de la mer est vraiment polyvalent. En effet, le homard est délicieux non seulement comme hors-d'œuvre ou plat principal, mais aussi dans une salade. Bien entendu, la carapace du homard ne se mange pas, mais elle constitue l'aromatisant parfait pour un délicieux bouillon. Et ce bouillon vous permet de mijoter une sauce ou une bisque de homard des plus succulentes.

Différentes espèces

L'assortiment Premier comprend différentes espèces de homard. Tout d'abord, le homard canadien, Homarus americanus. Nous n'avons pas besoin de vous expliquer d'où il est originaire. Toutefois, nos homards proviennent de différentes régions du Canada, en fonction de la zone où a lieu la pleine saison.

Plus près de chez nous, en Europe du Nord, nous pêchons le homard européen, appelé parfois homard bleu. Il a une saveur plus raffinée et une chair plus ferme que son congénère canadien. Et alors que le homard canadien a une couleur noir/brune, le homard bleu a une couleur... bleutée.

En cherchant plus près de chez nous encore, nous trouvons le homard de l'Escaut oriental. Il s'agit d'une sous-espèce du homard européen. Comme dans toutes les autres zones de pêche, nous attendons la période de l'année durant laquelle le homard est le plus savoureux. Dans l'Escaut oriental, la saison du homard commence officiellement le dernier jeudi de mars et dure jusqu'au 15 juillet.

Bon à savoir

Les homards ne sont pas élevés ; ils vivent en liberté dans leur habitat naturel, où ils sont pêchés. La pêche s'effectue à l'aide de casiers spéciaux. Ce sont des cages formées d'un grillage métallique dans lesquelles se trouve un appât (poisson). Les homards sont attirés par l'appât. Ils sont ensuite piégés dans la cage.

L'eau de l'Escaut oriental est relativement froide et les homards n'y croissent pas rapidement. Les homards peuvent avoir besoin d'environ sept ans pour atteindre la taille adéquate. Des homards juvéniles/trop petits, entrent également dans les casiers. Ces homards sont toujours remis à l'eau en liberté. En tel cas, ils ont eu droit à un bon repas qui leur permet de se développer davantage.